Mai 14 2017

Communiqué d’ENSEMBLE! : appel à manifester aux côtés des salariés de GM&S le mardi 16 mai à 15h à La Souterraine (Creuse).

Depuis six mois, les salariés de l’équipementier automobile GM&S de La Souterraine, dans la Creuse, ont repris le combat pour empêcher la liquidation de leur entreprise, annoncée pour le 23 mai 2017. Dans les années passées, avec le soutien de la population et malgré les atermoiements du pouvoir politique, leur mobilisation résolue avait permis de sauver un site industriel performant et d’empêcher trois redressements judiciaires successifs. Face à des repreneurs peu scrupuleux, souvent sans projet industriel et davantage soucieux de récupérer les fonds de l’entreprise dans leur propre intérêt, ces ouvriers responsables ont tout fait pour sauver leur usine. S’ils sont obligés aujourd’hui d’utiliser la manière forte, c’est à cause de l’inaction et de la surdité du gouvernement.

Au moment où Macron prend ses fonctions de président de la République et qu’il entend gouverner par ordonnances « au nom de l’emploi », il a là un moyen beaucoup plus sérieux que le détricotage du Code du travail pour sauvegarder 283 emplois industriels dans un territoire rural fragile. Non seulement le nouveau président peut imposer immédiatement aux constructeurs automobiles, largement soutenus par des aides et des commandes publiques, qu’ils garantissent un niveau d’activité suffisant à l’entreprise GM&S, mais il peut aussi imposer que les sous-traitants ne soient plus les variables d’ajustement des grands groupes automobiles, par exemple en contraignant PSA et Renault à une prise de participation majoritaire ou même à l’acquisition pure et simple de l’entreprise GM&S. Comme à chaque fois, ce n’est qu’une question de volonté politique.

C’est pourquoi il y a urgence à répondre à l’appel des salariés de l’usine, pour un rassemblement devant l’entreprise, à la Souterraine, le mardi 16 mai à 15h, puis devant la mairie à partir de17h. Ensemble, obtenons que les salariés de GM&S Industry gardent leur emploi, gagnent sur leurs revendications et que ce site industriel soit sauvé !

Mai 10 2017

Soutien aux migrants avec Chabatz d’entrar et la Maison des Droits de l’Homme : Ciné-débat le mardi 23 mai à Limoges

 Soirée CINÉ / DÉBAT organisé par le Collectif Chabatz d’Entrar, (auquel participe ENSEMBLE! tout comme 25 autres associations, syndicats et partis) et la Maison des Droits de l’Homme.

FILM :LA MÉCANIQUE DES FLUX

Un regard sur les migrations autrement que dans une logique sécuritaire et déshumanisée de « flux » à contrôler ou de danger à juguler !

Mardi 23 mai 2017 à 20h00 au cinéma le LIDO
En présence de la réalisatrice Nathalie LOUBEYRE

Entrée  au tarif unique de 5,50 euros

Synopsis : Aux frontières de l’Europe, des hommes et des femmes, déterminés, se battent pour surmonter les barrières que l’UE leur oppose. Avec pour seules armes la force de leurs rêves et leur vitalité, ils affrontent une violence qui ne dit pas son nom, décidant ainsi de leurs vies, envers et contre tout. Un autre regard, à la fois proche, sensible et cinématographique, sur cette réalité.

Plus d’information sur le site internet du film : www.lamecaniquedesflux.com

Flyer disponible en téléchargement : flyer A5 

Faites circuler l’info autour de vous en relayant l’événement, sur Facebook aussi : https://www.facebook.com/events/1804002033247286/ !

On compte sur votre  présence en nombre !

Mai 04 2017

Réunion le 9 mai à Limoges : Appel pour prolonger en Haute-Vienne la campagne de Jean-Luc Mélenchon dans l’unité !

 Militant.es et citoyen.es, engagé.es dans la construction d’une gauche debout, certain.es d’entre nous sont membres du PCF, du Parti de Gauche ou d’Ensemble!, d’autres non ; certain.es d’entre nous sont élu.es, d’autres non… mais ce qui nous rassemble, c’est d’être, comme nous l’avons été hier en Haute-Vienne avec Terre de Gauche, uni.es dans l’opposition, à l’extrême-droite, à la droite et à la gauche libérale de gouvernement. C’est pourquoi nous avons, dans ou avec la France insoumise, mené la campagne présidentielle de soutien à Jean-Luc Mélenchon.

Aujourd’hui, nous souhaitons que la belle dynamique mise en œuvre par la campagne de Jean-Luc Mélenchon soit prolongée, dans l’unité, à l’occasion des élections législatives, pour porter haut et fort le programme l’Avenir en Commun,

Parce qu’il y a une cohérence et une continuité entre campagne présidentielle et législative,

Parce qu’il nous faut être rassemblé.es pour combattre au plus tôt le projet politique d’Emmanuel Macron,

Parce que la division de notre camp social minerait l’espoir et affaiblirait notre projet politique,

Parce qu’il faut continuer à faire vivre, le plus largement possible, la revendication et l’exigence de l’égalité sociale, de la VIème République, de la transition écologique et à combattre toutes les soumissions aux marchés financiers,

Nous vous appelons à une grande réunion unitaire :

Mardi 9 mai 2017

à 20h

Salle Jean-Pierre Timbaud à Limoges.

afin de voir ensemble comment y parvenir.

A l’initiative de Claude PEYRONNET, Gilbert BERNARD, Claude TOULET, Stéphane LAJAUMONT, William COLAS, Nicolas VANDERLICK, Philippe BABAUDOU, Roger SOUTEYRAND, Claire FAUCHER, Didier FAYDI, Jean-François FEUNTEUN……. et de nombreux citoyen.nes électeurs et électrices de Jean-Luc Mélenchon en Haute-Vienne.

Faites circuler l’information !

Appel dans la presse : les articles de l’Echo Haute-Vienne 4 mai 2017 et du Populaire Haute-Vienne 4 mai 2017

Mise à jour le 11 mai : Et en voici le compte rendu dans la presse haut-viennoise le 11 mai  : Popu 20170511 et Echo20170511

Avr 26 2017

1er mai 2017 : dans la rue en Limousin, contre l’extrême-droite, contre tous les projets anti-sociaux !

 Le premier mai 2017 est un premier mai de lutte syndicale et politique. Cette année le premier mai s’inscrit entre les deux tours de l’élection présidentielle. Plus que jamais il est nécessaire d’en faire un moment de lutte pour défendre et étendre les droits sociaux de toutes et tous, mis à mal par les gouvernements successifs de Sarkozy et d’Hollande. Mais il est aussi important de dire dans la rue, en ce 1er mai 2017, qu’au second tour de l’élection présidentielle, non seulement il ne doit y avoir aucun vote pour LE PEN et sa politique d’extrême-droite, mais qu’il ne doit pas y avoir le moindre répit pour MACRON et sa politique anti-sociale !

  • En Corrèze
    Brive – 10h30 Place de la Guierle
    Tulle – 10h30 Place Albert Faucher (Souilhac)
    Ussel – 10h30 Place de la République
  • En Creuse
    Guéret – 10h30 devant la Mairie
  • En Haute-Vienne
    Limoges – 10h30 Carrefour Tourny
    Saint-Junien – 10h30 La Bourse Place Lénine
    Bellac – 10h30 Mairie

Et après le 7 mai, on continue face au nouveau président élu !

Avr 14 2017

Communiqué d’ENSEMBLE! De toutes les forces de la gauche, avec Jean-Luc Mélenchon.

 Dans une situation troublée, les dangers menacent en nombre à l’occasion de la prochaine présidentielle.

La droite s’est extrémisée avec un François Fillon, un candidat par ailleurs mis en examen, entre autres, pour détournement de fonds publics et qui promet une politique purement réactionnaire sur les plans sociaux et sociétaux.

L’extrême droite de Marine Le Pen est plus menaçante que jamais, ajoutant à ses options antipopulaires et à son islamophobie violente, les vieux relents antisémites qu’elle cherchait à masquer.

L’extrême centre de Macron, vraie droite en réalité, nous promet la systématisation des politiques austéritaires, en ligne directe avec les injonctions de la Commission Européenne, en vue de détruire à la racine ce qui reste de décennies d’acquis sociaux.

Mais, pour la première fois depuis des décennies, la campagne et le programme de Jean-Luc Mélenchon offrent la possibilité de s’y opposer avec un projet démocratique, social, écologique qui permettrait enfin de tourner la page du passé et de s’orienter radicalement vers un avenir nécessaire. C’est la raison pour laquelle monte le soutien à cette candidature, dans les quartiers populaires comme dans toute la population.
La gauche est diverse, elle le restera, et de nombreuses questions animent légitimement ses débats. C’est ce qui fait sa tradition et sa richesse.

Mais cette occasion de déjouer les scénarios écrits d’avance, personne ne doit la laisser passer !

Il nous reste une poignée de jours pour convaincre celles et ceux qui hésitent encore.
De toutes les forces de la gauche, renforçons le vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon !


Et en pièce jointe, un tract de campagne  d’ENSEMBLE! à diffuser autour de vous ! Tract présidentielles

Avr 14 2017

Limoges Terre de Gauche : conseil municipal du 6 avril

Compte rendu du conseil municipal de Limoges fait par le groupe Limoges Terre de Gauche, auquel participe ENSEMBLE!  (élu : Frédéric Chalangeas) et repris de www.limogesterredegauche.fr

Le Conseil Municipal du 6 avril s’est ouvert sur un voeu présenté par le groupe Limoges Terre de Gauche relatif au CHU de Limoges et aux moyens accordés au service public hospitalier.
Comme ce voeu évoquait la courageuse lutte syndicale qui a été nécessaire aux avancées récemment obtenues, la majorité municipale a elle-même présenté un voeu reprenant de manière soigneusement édulcorée celui du groupe LTG.
La droite et le FN ont voté contre le voeu LTG alors que le groupe PS s’abstenait.
Le voeu de la majorité a été adopté à l’unanimité.

La révision du Plan Local d’Urbanisme a été l’occasion pour Gilbert Bernard de dénoncer la disparition progressive des compétences de la Commune au profit de l’Agglo. Les compétences de la municipalité, notamment concernant le PLU, échappent aux conseillers qui ont pourtant été élus sur celles-ci. Le groupe LTG a voté contre cette délibération.

Le groupe LTG a également voté contre la délibération sur l’extension de la vidéo-surveillance. Evoquant un article de la presse locale qui relatait une rencontre entre de directeur de la Police et les habitants du quartier de Beaubreuil, Gilbert Bernard a relevé que la surveillance systématique ne répondait pas forcément aux attentes des citoyens, comme l’évoquent les 3 réflexions suivantes : « la vidéo-surveillance déplace les problèmes sans les résoudre. – Nous avons plus besoin de travail que de caméras. – Regret de la disparition de la Police de proximité »

Subventions aux associations. On voit où vont les préférences de la Mairie. Si les associations théâtrales sont a peu près épargnées cette année, celles dont les activités sont musicales voient leur subvention rabotée, comme elles l’ont été régulièrement depuis le début de cette mandature. Quelques subventions ont carrément disparu. La majorité a évoqué le « manque de bonne volonté » quant aux obligatoires démarches administratives. Quand on voit à quel point les subventions ont globalement diminué, on peut supposer que certaines associations n’attendent plus rien de la municipalité. Le groupe LTG a voté contre cette délibération. Frédéric Chalangeas a également suggéré qu’il serait sans doute temps que la fameuse « commission d’aide aux associations » se réunisse enfin.

Le groupe s’est abstenu sur le nouveau règlement intérieur de la commission Ethique et Transparence. Ce nouveau règlement oblige les représentants de cette commission a un silence total sur ses activités. Comme l’a relevé Danielle Soury, il est plutôt étrange qu’une telle obligation d’opacité soit imposée à une commission portant sur la « transparence ». »

Mar 30 2017

Samedi 1er avril à Limoges : 15h, place de la Motte : amnistie pour les Goodyear !

Le samedi 1er avril le comité de soutien limougeaud aux 8 de Goodyear organise une “opération” joyeuse et déterminée dite “Enveloppe géante”, pour lancer et donner une visibilité à la demande d’amnistie pour les Goodyear.

Il est important d’y être en nombre, pour l’impact public d’abord, mais aussi parce que l’enveloppe (4mx2,60 m) est difficile à manier !

Rendez vous le samedi 1er avril à 15 h, place de la Motte.

L’enveloppe “déambulera” dans les rues et fera 4 arrêts :

 A chaque arrêt : la chanson détournée de Mr Le Président de Boris Vian (chanson Mr le Président) sera entonnée (appel aux musiciens et à leurs instruments) la lettre au Président de la république (ici : monsieur le président) sera distribuée et lue par des comédiens et comédiennes, et des pétitions seront proposées.

Puis “déambulation” avec enveloppe géante, pancartes “amnistie” et chasubles et tee-shirts Goodyear par la rue du Clocher, 2ème arrêt, rue Jean Jaurès (la rue barrée à coté de Chez Paul), les autres arrêts sont près de la Poste (pour la poster !!) et au champ de Juillet (“Lire à Limoges”).

Mar 30 2017

Conférence sur Gaza le 1er avril à Limoges

 Limousin-Palestine organise une vidéo conférence et débat sur Gaza : la vie en cage avec Pierre Stambul et Sarah Katz , le samedi 1er avril à 20h – Espace des Bénédictins à Limoges.

Cette soirée sera l’occasion d’avoir des retours sur la situation de Gaza en tant que territoire opprimé.

La bande de Gaza : C’est un territoire de 360 km2 où vivent 1,8 million de Palestiniens soumis à un blocus inhumain établi par l’occupant israélien avec la complicité de l’occident, du régime égyptien… depuis 10 ans… à seulement 3000 km de nos côtes. Trois grands massacres en 2008-9, 2012, 2014 ont été commis par l’armée israélienne. Plus de 4000 personnes ont été tuées et plusieurs milliers sont handicapées… Des quartiers ou des villages entiers ont été démolis…

Sarah Katz et Pierre Stambul ont séjourné du 23 mai au 9 juin 2016 dans le cadre de la 2ème mission « Éducation et partage solidaire ». Ils ont recueilli des informations et des témoignages sur la vie quotidienne, les associations, les partis politiques, la religion, les agriculteurs, les pêcheurs, la jeunesse, les Bédouins… Dans la cage Gaza ; les avis, les réactions, les façons d’être ou de penser sont très diverses. Sarah Katz et Pierre Stambul ont recensé les besoins les plus urgents en matière de collaboration ou de solidarité.

Pour plus d’information : Limousin-Palestine (AFPS), 37 rue Frédéric Mistral – 87100 Limoges.

Mar 04 2017

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes le 8 mars : à Limoges, manif et semaine d’actions

 A Limoges, plusieurs initiatives complémentaires dans le cadre de la journée internationale de lutte pour les droits de femmes.

Un rassemblement est appelé au carrefour Tourny (Limoges), le mercredi 8 mars à 10h30 à l’appel des organisations CGT, FSU et UNEF pour l’égalité femmes/hommes dans la Fonction Publique. (voir le tract d’appel ici : tract 8 mars 2017).

Et une semaine d’initiatives à l’appel du Collectif du 8 mars en Haute-Vienne (Amnesty International, AVIMED, Coexister, Clafoutis, EQR, Planning familial, UNEF), avec plusieurs rendez-vous parmi lesquels : 

  • un rassemblement avec animations place de la Motte le mercredi 8 mars de 17h30 à 20h30 : “Faisons la lumière sur les droits des femmes
  • une soirée à l’espace El Doggo  (22 rue de la Loi) le jeudi 9 mars avec musique et projection du film “A part entière” de Lauriane Lagarde
  • une conférence-débat le vendredi 10 mars à 19h à  la maison Plein chants, 61 rue Champlain sur le thème “Femmes, anti-racisme et quartiers populaires” avec Nargesse Bibimoune
  • un café-débat le samedi 11 mars au Café Littéraire (BFM de Limoges), sur “La place des femmes dans la religion”

Tout le détail sur le programme : 8 mars 2017 prog

 

ENSEMBLE!  appelle à participer à ces différentes initiatives et rappelle aussi, dans un tract d’appel les raisons de ces mobilisations tract 15h40 ENSEMBLE

Fév 25 2017

Limoges Terre de Gauche : conseil municipal du 16 février 2017

Compte rendu du conseil municipal de Limoges fait par le groupe Limoges Terre de Gauche, auquel participe ENSEMBLE!  (élu : Frédéric Chalangeas) et repris de www.limogesterredegauche.fr

Le conseil municipal du 16 février s’est ouvert sur une question orale posée par le groupe LTG concernant le Centre Culturel Jean Macé.

« Des rumeurs persistantes circulent dans la ville sur une probable fermeture du centre Jean Macé en septembre prochain avec possible report partiel des activités sur les autres centres. Une telle fermeture serait incompréhensible: les locaux utilisés sont adaptés à la pratique des différentes activités, un parc de stationnement est disponible, en outre il est implanté dans un quartier de mixité sociale où il fait bon vivre notamment pour ses équipements culturels et sportifs. Pouvez-vous M. le Maire démentir ici ces rumeurs et ainsi rassurer les quelques 1 000 participants aux activités du centre ? »

La réponse apportée s’est voulue rassurante : « il ne s’agit là que d’une rumeur. A ce jour aucune décision de fermeture n’est prise« . Mais le soulagement fut de courte durée, car M. Pauliat-Defaye poursuivit : « une évaluation est en cours, et une décision devra être prise”. Nous n’en saurons pas plus sur les causes et les critères de cette évaluation. On peut donc constater qu’aucun engagement n’ayant été pris pour le maintien durable des activités du centre, la menace de fermeture ne peut être écartée. Monsieur Pauliat-Defaye n’aime pas les rumeurs et a tenu à rappeler les efforts fournis par cette municipalité dans le domaine culturel. Les nombreuses associations qui ont vu leur budget amputé depuis le début de la mandature de M. Lombertie sauront apprécier.

En savoir plus »

Articles plus anciens «