Communiqué d’ENSEMBLE! Limousin à propos du 17 novembre 2018

 Pas de transition écologique sans justice sociale !

L’augmentation des prix des carburants est une nouvelle attaque, qui s’ajoute aux mesures antisociales depuis 18 mois : suppression de l’ISF, 70 milliards de cadeaux aux entreprises, hausse de la CSG sur les retraites, démantèlement du code du travail, etc.

Taxer la consommation des pauvres pour financer l’aisance des puissants ne constitue pas une politique de transition énergétique soutenable !

Le gouvernement Macron-Philippe ne fait rien pour promouvoir les alternatives au pétrole. Il continue à détruire le fret, les liaisons courtes ferroviaires, favorise une métropolisation croissante rendant obligatoire le recours à la voiture pour aller au travail, ou simplement faire ses courses, consulter un médecin… Il ne lutte pas contre la délocalisation des productions et la croissance du transport aérien et maritime. Pourquoi, au lieu de taxer les vrais responsables des pollutions, s’en prendre à ceux qui n’ont pas d’autre choix que d’utiliser leur voiture et dont les revenus sont les plus faibles ?

Pour une colère bonne conseillère…

Cette colère n’a pas pas d’issue dans la tentative de récupération de l’extrême droite qui ne s’est jamais préoccupée des enjeux climatiques ni des inégalités fiscales.

Accompagner cette révolte, c’est exiger d’autres politiques qui allient justice sociale et lutte radicale contre les changements climatiques, qui établissent une véritable justice fiscale en taxant les profits des entreprises pollueuses. La gratuité des transports publics et leur développement massif doivent devenir une priorité absolue. Il est urgent de changer de modèle de développement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.