Toutes et tous à Notre-Dame des Landes le 27 février !

ob_993dc3_mobilisation-nddlAppel national des organisations : 350.org ; Alternatiba ; Les Amis de la Terre ; Attac ; Ayni-France ; EELV ; Ensemble! ; Générations Futures ; Jeunes Écologistes ; Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne ; Mouvement Utopia ; NPA ; Réseau Action Climat ; Union syndicale Solidaires

Toutes et tous à Notre-Dame des Landes le 27 février !Nous, militant.e.s, collectifs, associations, syndicats et mouvements politiques, répondons à l’appel à mobilisation le 27 février à Notre-Dame des Landes. Nous nous engageons à relayer les informations sur la mobilisation dans nos réseaux et à contribuer à l’organisation des déplacements collectifs. Avec ou sans référendum, nous nous engageons à amplifier la mobilisation jusqu’à l’obtention de l’abandon définitif de ce projet, symbole de l’absurdité écologique et en totale contradiction avec les ambitions affichées après la COP21 qui s’est tenue à Paris en décembre dernier.

Continue reading

Deux semaines de mobilisations autour de la lutte des femmes du 1er au 12 mars à Limoges

8 mars 2016 FELLe « collectif 8 mars 87 » appelle à deux semaines de mobilisation autour de la journée pour les droits des femmes du 1er au 12 mars à Limoges. Le fil rouge de cette année sera « la lutte des femmes est internationale ».

L’objectif est celui de se réapproprier le sens originel de cette journée Internationale des femmes, qui trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle. Parce que les droits des femmes ont été acquis par et dans la lutte, nous souhaitons échanger sur cette histoire de mobilisation mais aussi sur un futur de revendications et de mobilisations.

Les inégalités persistent entre femmes et hommes et nous les observons partout dans notre vie. Elles se concrétisent par de multiples discriminations et violences que ce soit au travail (salaire, temps partiel), à la maison (partage des taches, violences conjugales), dans la rue (harcèlement de rue), etc.

Il s’agit tout au long de ces deux semaines de mettre en avant les luttes et les conquêtes pour les droits des femmes ici et ailleurs pour que cette semaine soit un tremplin à ce que le 8 mars ne soit pas une fois dans l’année mais bien tous les jours.

Parce que l’unité fait la force le collectif appelle à un rassemblement le 8 mars prochain à 18h30 place de la Motte, pour porter haut et fort le combat pour les droits des femmes.

Durant ces deux semaines de mobilisation, une collecte sera réalisée en soutien à la résistance kurde au Rojava.

Le programme : 

Mardi 1er mars 
- 9h30 petit déjeuner/lecture par Clafoutis (Rez de chaussée, maison des associations, Beaubreuil)
Mercredi 2 mars
- 15h atelier « Qui fait quoi à la maison ? », Espace jeunesse, BFM centre ville
Vendredi 4 mars
- 19h Projection du film « Ma guerre d’Espagne à moi » et Chorale à l’Espace El Doggo, 22 rue de la Loi
Samedi 5 mars
- A partir de 15h30 inauguration du Planning Familial87, « grignotage », sound system, à la maison Plein Chants, 61 rue Champlain.
Mardi 8 mars
- 12h30 Table ronde « les violences faites aux femmes », Faculté des Lettres et
sciences humaines.
- 18h30 Rassemblement/ Animations, place de la Motte
Mercredi 9 mars
- 15h30 Atelier sérigraphie à Beaubreuil
Jeudi 10 mars
- 20h30 Projection du film « Mimi » de Claire Simon, 5€50, au Lido
Vendredi 11 mars
- 17h30 Table ronde « Du Limousin à l’univers’Elles. Comment
les femmes se construisent ? » Café Littéraire – BFM centre ville
Samedi 12 mars
- 19h Conférence « Kurdistan : féminisme et résistance »
à la maison Plein Chants, 61 rue Champlain


Tout au long de la semaine sont prévus des casses croûtes, tables de presse et garde d’enfants.

Contact : collectif8mars87@gmail.com

(organisations présentes dans le collectif : Ateneo Republicano, CGT, Chorale CRS, Clafoutis, CNT, Engage-toi, La Louve, Mémoire à vif, Planning familial 87, Zigzagay)

Samedi 27 février à 16h : film-débat sur la lutte des ex Fralib à Limoges

FraLib-Web-300x2121336 jours de lutte pour récupérer son outil de travail ! C’est cette lutte acharnée que deux coopérateurs de Scop-Ti ex Fralib viennent nous raconter ce samedi 27 février, salle Blanqui 3 à Limoges, invités à l’initiative de nos camarades de la CNT.

Projection à 16h du film « Le pot de thé contre le pot de fer », suivi d’un débat avec les ex-Fralib, mais aussi d’une vente de thés et d’infusions
Pour ceux qui n’ont pas tous les épisodes en tête… Depuis quelques décennies, les capitalistes cherchant à maximiser leurs profits, ont multiplié les fermetures d’usines pour mieux délocaliser dans des pays sans protection sociale. C’est ainsi qu’en septembre 2010, les travailleurs de Fralib (produisant les infusions « L’Elephant » – groupe Unilever) apprenaient la fermeture de leur usine et sa délocalisation en Pologne.
Refusant la défaite, les salariés et leurs syndicats (CGT notamment) allaient mener une lutte pied à pied contre Unilever, un des plus grands groupes agro-alimentaires au monde.
1336 jours plus tard Unilever perdait finalement et les travailleurs pouvaient enfin reprendre la production en juin dernier. Non pas pour Unilever mais pour le compte de la coopérative qu’ils avaient créé : Scop-Ti, commercialisée sous la marque 1 336….
Ce sont ces presque 4 années de lutte que deux coopérateurs viendront nous raconter ce samedi 27 février à travers la projection du film de Claude Hirsch « Le pot de thé contre le pot de fer » et le débat qui s’en suivra.
Ce samedi sera aussi l’occasion pour ces deux producteurs de vendre en direct leurs thés et tisanes afin que la coopérative puisse continuer à se développer. Bref une après-midi de solidarité qui ne sera pas sans rappeler la lutte que les LIP ont pu mener dans les années 70 pour reprendre leur usine d’horlogerie.
La promotion de ce combat exemplaire doit inspirer un mouvement social qui trouvera là les outils pour contrer les multiples délocalisations.

Communiqué d’ENSEMBLE! Haute-Vienne / Vote à l’assemblée : l’adieu à la gauche des députés socialistes de Haute-Vienne

Urgence-stickerCe n’est décidément pas au parti socialiste de Haute-Vienne que l’on trouvera des frondeurs : les dignes héritiers de Léon Betoulle et de Guy Mollet font plutôt figure de godillots puisque ceux qui sont censés nous représenter à l’assemblée ont, malgré les mises en garde d’humanistes de tous bords et malgré les conventions internationales visant à la réduction de l’apatridie, marché au garde à vous à l’appel de l’adjudant Valls – et de son jumeau en politiques autoritaires Sarkozy.

     Leur souci n’est pas de protéger les populations du terrorisme mais bien de faire rentrer dans le rang tout le monde, en commençant par celles et ceux qui contestent leur politique, en faisant de l’état d’exception un état permanent et en agitant le hochet indigne de la déchéance de nationalité comme une réponse à la hauteur des enjeux. C’est, croient-ils, un bon moyen de préparer la réélection du président Hollande, et donc leur prochain mandat parlementaire, en 2017, que de braconner sur les terres de la droite et de l’extrême-droite… sans jamais se poser la question de leurs propres renoncements politiques aux idées de la gauche dont ils s’éloignent chaque jour davantage depuis l’alternance de 2012. Sur trois députés de notre département, deux ont voté  la déchéance de nationalité : Daniel Boisserie et Catherine Beaubatie. Le troisième, Alain Rodet, n’était pas en séance. Les trois élus haut-viennois étaient même absents lors du vote de la veille, qui prévoyait d’inscrire l’état d’urgence dans la constitution : sans doute avaient-ils piscine ? Quoi qu’il en soit c’est avec une parfaite unanimité qu’ils ont répondu présent pour voter sans sourciller la globalité du texte.

     Ce vote honteux signe l’adieu à la gauche de la majorité Hollande et de ses représentants en Haute-Vienne.

     Ensemble, composante du Front de Gauche, condamne ce vote et appelle les progressistes à se rassembler contre cette forfaiture et à ne pas oublier, dès que possible, de sanctionner ces députés et la politique du gouvernement. Car non ! la justice sociale, le partage, la solidarité et les libertés ne se vendent pas pour quelques textes de circonstance !

Limoges : conseil municipal du 2 février 2016 en musique, contre la politique du maire

Ecole-fermeCe n’est pas la première fois, depuis l’élection de M. Lombertie, que les Limougeaud-e-s expriment bruyamment leur colère sous les fenêtre de l’hôtel de Ville. Monsieur le Maire devrait y être habitué maintenant. Ce concert d’indignation l’a pourtant rendu chagrin, car il a déclaré dans son introduction qu’il ne « tolèrerait pas que le fonctionnement du Conseil soit perturbé au nom de la défense d’intérêts particuliers ». Quels sont donc ces « intérêts particuliers », source de tant de perturbation ?

Les syndicalistes CGT/FSU qui luttent contre la remise en cause de l’accord ARTT de 2001 ne représentent certainement pas des intérêts particuliers : leur combat concerne l’ensemble des employés municipaux (La violente diatribe du maire contre les syndicats sera dénoncée par le groupe qui apportera son soutien total à leur action).

Les Limougeauds outrés par l’appel au mécénat pour la rénovation de l’Hôtel de Ville ne peuvent pas non plus être en cause.

Continue reading

5 heures pour la Palestine – Limoges, samedi 6 février 2016

The-Palestine« 5 heures pour la Palestine » Samedi 6 février à partir de 18 h 00 

à la Maison du Temps Libre (salle Léo Lagrange) à Limoges (derrière la Mairie)

Au programme :

  • 18 h 00 Ouverture
  • 19 h 00 Chants solidaires par la Chorale des Résistances Sociales
  • 19 h 45 Présentation du centre culturel Al Diwan à Qarawat Bani Zeid (Cisjordanie)
  • 20 h 00 Buffet-apéro solidaire (prix libre)
  • 21 h 00 « Retour de Palestine » Elias Stitou, étudiant à Paris décrira ses voyages en Palestine avec une projection  de photos. 

L’association  Artisans du Monde  tiendra un stand de produits palestiniens et solidaires.

Et tout au long de la soirée des informations sur le mur, les colonies, la campagne citoyenne BDS (boycott-désinvestissement-sanctions), le parrainage des prisonniers politiques palestiniens seront proposés.

Les bénéfices de la soirée seront reversés au centre culturel  Al Diwan  de Qarawat Bani Zeid (Cisjordanie). Ce centre a été réalisé dans une ancienne maison du village de style ottoman et a bénéficié pour sa restauration d’un partenariat avec les associations Limousin-Palestine et Vivre à St Priest sous Aixe avec l’aide financière de la Région Limousin et le Consulat général de France à Jérusalem.  Le centre a été inauguré en 2007 et depuis il est le lieu d’activités pour les jeunes, conférences, rencontres…

Mardi 2 février 2016 : contre les fermetures de classe à Limoges et opération « gardez la monnaie… »

 Manif 2 fév 1Quand le maire de Limoges dégrade les services publics et en appelle à la générosité des habitants !!!

Mardi 2 février à 18h, en marge du Conseil Municipal, les enseignants, les parents et les enfants concernés par la fermeture des écoles de l’Abessaille, de Bellegarde et du Présidial manifesteront leur mécontentement face à cette décision inique ! Venez les rejoindre et les soutenir devant la Mairie !

Au même moment et au même endroit, l’association Maison Terre de Gauche, avant de se joindre à l’action concernant la fermeture des écoles, proposera une conférence de presse pour son initiative « Gardez la monnaie, M. le Maire ! »

Voir le lien : http://maisonterredegauche.fr/wp-content/uploads/2016/01/B-Tract-billet-patrimoine.pdf

En soutien aux 8 de Goodyear : rassemblement à Limoges le jeudi 4 février 2016 à partir de 11h30

12654459_1245195132163542_3276957528362423387_n

La scandaleuse condamnation par le tribunal correctionnel d’Amiens de huit ex-salariés de Goodyear (dont cinq responsables de la CGT) à 24 mois de prison dont 9 mois ferme ne doit pas rester impunie. Elle est motivée par la retenue de deux dirigeants de l’entreprise pendant 30 heures en janvier 2014. Même la direction avait retirée sa plainte, contrairement au Parquet… Et derrière le parquet, il y a le gouvernement !

Comment peut-on accepter de laisser fermer définitivement une usine rentable, en licenciant 1143 salarié-e-s  et sans poursuivre devant les tribunaux les patrons responsables de ce naufrage économique et social ? 

Le gouvernement Hollande-Valls a choisi son camp : choisissons le nôtre ! Tous au rassemblement à Limoges le jeudi 4 février 2016 à partir de 11h30, place d’Aine, devant le tribunal.

Manifs contre l’état d’urgence et la déchéance de nationalité à Limoges et à Tulle

Dans le cadre d’une journée de mobilisation nationale :  seu-e2ec0

  • manifestation le samedi 30 janvier à 14h place de la République à Limoges contre l’état d’urgence et la déchéance de la nationalité.
  • manifestation à Tulle le samedi 30 janvier à 10h au départ du parvis de la cathédrale 

La lutte contre le terrorisme ne justifie pas une remise en cause des valeurs aussi fondamentales que la démocratie, la liberté et les droits de l’Homme.

ENSEMBLE, aux côtés d’autres organisations, appelle à y participer !

Parmi les revendications :
- La levée immédiate de l’état d’urgence et de l’état d’exception permanent ;
- L’abandon de la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité ;
- L’arrêt de la répression et de la stigmatisation des manifestants et militants des mouvements sociaux, des migrants, des musulmans ou supposés l’être, des quartiers populaires ;
- Le respect de la liberté de manifester, de se réunir et de s’exprimer.

Création d’un comité pour les 8 de Goodyear à Limoges :

fly good yearLes huit de Goodyear

Une rage joyeuse et solidaire ! La prison ferme pour défendre son travail, sa dignité ! 

Trop c’est trop : cette violence faite à ceux qui résistent nous révolte au plus profond de nous. Nous ne pouvons rester sans réagir. Nous en appelons à vous, travailleurs du privé,du public, chômeurs, précaires, intermittents du spectacle,artisans, retraités et à tous ceux qui ont la rage de dire leur solidarité.

Nous avons plein d’idées pour soutenir nos camarades de Goodyear, idées joyeuses, inventives, rageuses !

Ces idées nous voulons les partager avec vous, les enrichir des vôtres, les mettre en œuvre avec un seul désir : inventer un comité de soutien aux 8 de Goodyear .

Aussi nous vous proposons de nous retrouver : 

le jeudi 28 janvier à 20h à l’espace El doggo

(bistrot 12 rue de la loi)

Des citoyennes et citoyens en colère !

Hâte toi.

Hâte toi de transmettre

Ta part de merveilleux de rébellion de bienfaisance. »

René Char ( poète et résistant)

Load more